Bref entretien avec l'éditeur EDILIVRE (french)

Rencontre avec Marc-Emmanuel Ackermann, auteur de « Vortex »

 

 

 

 

Où habitez-vous ?
J’habite en Suisse.

 

Présentez-nous votre ouvrage
Après avoir publié 2 recueils de nouvelles et un roman, je me suis intéressé à la poésie en prose. Edilivre a aimablement accepté de publier 8 ouvrages de poésie en prose : Vortex, Nigredo, Essences, Aléas, Signes et procédures, Omnia et nihil, I shin den shin et Ce que savent mes mains. Il s’agit à chaque fois de laisser le lecteur créer son propre monde à partir de sensations et d’émotions diverses.

 

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Étant également compositeur et plasticien, la littérature me permet de poser un regard différent sur la création, plus précis et moins direct.

 

 

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
Je pense que quiconque aime à la fois s’évader et en même temps pénétrer au plus profond de lui-même se retrouvera dans mes textes.

 

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Il n’y a pas de message à proprement parler, mais j’ose espérer que mes textes apporteront suffisamment de bonheur à ceux qui le lisent pour qu’ils aient envie à leur tour de prodiguer un peu de bonheur à autrui.

 

 

Où puisez-vous votre inspiration ?
Ma première source d’inspiration est la nature, bien que l’observation des comportements humains soit également très enrichissante.

 

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’écris quotidiennement, environ 4 à 5 heures par jour. A ce rythme, les projets fusent, mais toujours dans le domaine de la poésie.

 

 

Un dernier mot pour les lecteurs ? 
J’espère que la lecture de ces ouvrages vous apportera un nouveau regard sur le monde et sur vous-même et, si ce n’est pas le cas, que vous y trouviez un espace de paix et de réconfort.

7 votes. Average: 5.00 / 5.

Add a comment

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.